• Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon (2).

    ...

     

    Nous commençons notre visite avec la vue sur le bief creusé à bras d’hommes et de femmes à l’époque de Buffon, dérivant ainsi le cours de la rivière afin de fournir l’énergie hydraulique nécessaire aux machines neuf mois durant. La forge ne fonctionne ni l’été (par manque d’eau) ni l’hiver (risque de crues).

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon (2).

     

    Nous découvrons le pavillon «Buffon» où le comte réside lorsqu’il visite son usine

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon (2).

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon (2).

     

    et nous pénétrons dans le haut-fourneau original par la qualité architecturale de sa façade

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon (2).

     

    et de son escalier monumental agrémenté de deux terrasses latérales qui servaient de balcons aux invités venus assistés à la coulée.

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon (2).

     

     

    A l’origine, le haut-fourneau était constitué d’une cheminée en tour dans laquelle s’opérait la fusion des matières premières pendant 12 heures à 1200°.

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon (2).

     

    Nous déambulons sous les voûtes de la halle où étaient entreposées les gueuses (lingot de fonte solidifié) 

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon (2).

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon (2).

     

     

    et où ont été reconstitués les soufflets de bois qui permettaient d’attiser le feu.

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon (2).

     

    Nous ressortons au niveau de la rivière qui est parfois capricieuse au vu de ses niveaux atteints et gravés sur un pilier dont celle de 1866 qui mit fin à l’activité de la forge.

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon (2).

     

    Nous pénétrons dans la forge d’affinerie qui servait à décarburer les gueuses (éliminer où réduire la part de carbone) et à les transformer en barres de fer,

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon (2).

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon (2).

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon (2).

     

    ...

     

    °koukou42°

     

     

     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Mars à 10:51

    Belle visite que je viens de fer (faire) sur tes pas en photos

    Bonne journée ici un peu grise et frisquette

    Bisous

    2
    Vendredi 5 Mars à 19:55

    J'aime énormément la première photo qui unit sereinement nature et industrie.

    3
    Lundi 8 Mars à 05:01

    Bonjour Philippe,

     

    C’est une magnifique visite qu'il me semble avoir déjà faite.  Quel lieu extraordinaire unissant un merveilleux décor et un outil de travail industriel. C'est formidable que ce soit aussi bien conservé jusqu'à nos jours

    yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :