• Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon.

    ...

     

    Vendredi 20avril.

     

    Nous nous rendons tout en longeant le canal de bourgogne et la Brenne jusqu’à La grand forge de Buffon.

     

    Georges-Louis Buffon Leclerc, comte de Buffon suite à la demande du roi entreprend de nombreuses expériences sur la fusion et le traitement des minerais de fer en Bourgogne, région de traditions sidérurgiques et entreprends à 60 ans en 1768 de créer sa propre forge dans le lit de l’Armançon.

     

    Chef-d’œuvre du patrimoine industriel en Bourgogne, il s’agit de l’une des premières usines intégrées aménagées pour optimiser les étapes de la fabrication et pour permettre aux ouvriers de loger sur place. Cette conception d’usine est fidèle à l’esprit novateur des Lumières.

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon.

     

    On distingue deux parties : un ensemble domestique et un ensemble industriel. Les lieux sont pensés pour l’optimisation des étapes de fabrication du fer. 

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon.

     

    Le domaine s’élève à 7 mètres au dessus de la rivière afin d’éviter les inondations.

    Autour d’une vaste cour,

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon.

     

    les bâtiments d’habitation du personnel côtoient la demeure du maître et de son régisseur 

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon.

     

    ainsi que les remises et les magasins de fer. 

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon.

     

    Une boulangerie, une chapelle et un potager agrémenter d’une orangerie et un pigeonnier viennent compléter l’ensemble (en visite lors des Journées du Patrimoines et les Rendez-vous aux jardins).

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon.

     

     

    Dans la partie de production, le haut-fourneau est le bâtiment le plus remarquable. 

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon.

     

    Les invités de marque venaient admirer la coulée du métal en fusion

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon.

     

    du haut d’un escalier majestueux. 

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon.

     

    Des roues à aubes, alimentées par un bief dérivé de la rivière l’Armançon, apportent l’énergie nécessaire pour faire fonctionner les soufflets et les marteaux.

     

    Echappée belle Bourguignonne. La grande forge de Buffon.

     

    A la fin du XVIIIème siècle, la Grande Forge de Buffon produit environ 450 tonnes de fer par an et emploie jusqu’à 400 ouvriers. Les forges ont ainsi fourni le fer utilisé pour clôturer de grilles le Jardin des plantes de Paris dont Buffon était l’intendant. Elles ont aussi fourni des ferronneries et des rampes d’escaliers. Buffon utilise surtout l’établissement à titre de laboratoire : amélioration des canons de la Marine, expériences sur les effets de la chaleur…

     

    ...

     

    °koukou42°

     

     

     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Février à 05:55

    Bonjour Philippe,

    Impressionnant. je ne connaissais pas. L'été, ce devait être extrêmement éprouvant

    Bon dimanche à toi Philippe

    2
    Dimanche 7 Février à 20:13

    Encore un reportage passionnant.

    J'aime particulièrement l'avant-dernière photo (l'escalier).

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :